Archives for: November 2007

11/21/07

Permalink 11:38:30 am, Categories: From the deep, 754 words   English (US)

Intermezzo

I hope you'll allow me to comment a little this story, in the context of role playing games ; isn't it what Avalanche has been written for after all ? I must admit I really like this part of the orcs' story ; maybe it is related to Linus' illustrations. But beside this non informative comment, an important question still holds : what am I supposed to do with this ? And yes, this question applies to all parts of Avalanche. So, let's take a look ...

Of course, the different propositions I'll be making below are not exhaustive. The important thing with Avalanche, in my opinion, is to find a part of the plot that will fit your, and your players', type of play. I'm just hoping that Avalanche wil give you many choices and that its reading will inspire you.

The black orcs at Murdithem
Lurking thru dark caverns, seeking to reach the surface, the players should have to make a strong decision concerning their attitude toward the grey orcs. Because Murdithem won't fall easily, they'll surely need some help if they want to reach their objective. A somehow slow plot, but full of tensions. Some secondaries characters (coming up in the next update) are available for the PCs to play.

The grey orcs at Murdithem
Opposed to the brigands since numerous centuries, the grey orcs should adress a warm welcome to the black orcs. The PCs, be them shamans or warriors, should come to lead their people in the upcoming confrontations. A different adventure that should allow you to explore the plot from a different angle.

The brigands
Why not the brigands ? Maybe they would be part of the ones who discover the black orcs in the galleries in the first place ? Or maybe, they could play out some of Lascau's lieutenants ? Or why not play Lascau itself ? A lot of tension is coming and maybe the temptation to deserte the stronghold might become too strong ; leading our PCs toward other concerns ...

The dwarfs
Playing in Murdighar is a different beast. After the initial confrontation against the black orcs, your PCs might come to go the humans' realm with Dramnard ? Or, why not play out this hero and his dragon ? A perfect scenario for two players.

-------------------------------------------------------------

Vous me permettrez de commenter un peu cette histoire, dans le contexte du jeu de rôle ; parce que c'est bien pour ca que Avalanche a été créé. Je dois reconnaître que j'aime beaucoup cette partie de l'histoire des orques noirs ; est-ce dû aux illustrations de Linus ? Mais au-delà de ce constat, une question importante demeure : que faire de cette histoire dans le contexte d'une partie de jeu de rôle ? A noter que cette interrogation est pertinente pour l'ensemble du contenu de Avalanche. Jetons-y donc un coup d'oeil ...

Naturellement, les pistes que je vais explorer ne sont pas exhaustives. L'important, avec l'utilisation d'Avalanche, c'est d'identifier le type de parties que vous et vos joueurs avez le goût de jouer. J'espère que Avalanche vous offre de nombreux choix et que sa lecture vous inspire.

Les orques noirs à Murdithem
Traversant de longs corridors obscurs à la recherche de la surface, nos joueurs devront décider de leur attitude à l'égard des orques gris. Car Murdithem ne tombera pas si facilement. Face aux brigands, fort est à parier que nos joueurs ne pourront progresser vers leur objectif sans l'aide des orques gris. Un scénario plutôt lent où les tensions ne manqueront pas. Des personnages secondaires (à venir dans la prochaine édition du webcomic) sont à la disposition des joueurs.

Les orques gris à Murdithem
Opposés aux brigands depuis des siècles, les orques gris accueilleront surement chaleureusement les orques noirs. Que vos joueurs soient des guerriers ou des shamans, ils seront amenés à coordonner leurs pairs dans les batailles à venir. Une aventure différente qui vous permettra d'aborder l'histoire sous un autre jour.

Des brigands
Pourquoi ne pas faire jouer des brigands ? Peut-être feront-ils partie de ceux qui découvriront les orques noirs dans les cavernes ? Ou encore seront-ils des bras droits de Lasceaux ? Ou pourquoi pas faire jouer Lasceaux lui-même ? Beaucoup de tensions à venir et la tentation de déserter la forteresse pourrait être grande ... ce qui mènerait nos joueurs vers de nouvelles aventures.

Des nains
Jouer à Murdighar relève d'une autre problématique. Après avoir affronté les orques noirs, vos joueurs accompagneront peut-être Dramnard jusqu'au royaume humain ? Ou peut-être ferez-vous jouer directement ce héros et sa monture. Une aventure parfaite pour deux joueurs.

Permalink

11/14/07

Permalink 01:57:41 pm, Categories: RPG, 554 words   English (US)

Details or not details ?

Surfing on The Forge lately, I discovered a Quebecer, Patrick Pelletier, who was presenting his project, Kissanil.
After a couple of posts, I proposed him a face to face meeting, since we are both living in the same city.

Without going into the details of our conversation (you can follow Patrick's presentation on the forge, and I invite you to give him a hand), a big difference toward our respective goal stroke me.

So, where I did find common rpg products useless because they provide me with TOO much details, Patrick found them useless too, but because they didn't provide ENOUGH details !!!

Of course, here, I'm not making any kind of judgement : others may have needs very different from mine. What really strikes me what that our respective product are on the opposite side of the spectrum of the possible (well, I guess I'm exagerating here ... but, I'm only talking about the fluff aspect).

So, where Avalanche presents itself as a 1000 pages campaign, without any details (up to the DM to create them), Kissanil presents also itself as a 1000 pages book, but full of details. Where Avalanche presents almost no secondary characters for a given city, Patrick's product presents over a hundred !!!

That said, I can understand Patrick's needs ; but I surely understand they are different from mine. And after all, what matters most to a rpg designer, I believe, is to be able to present its product ; its strength and weakness.

So, what level of details are you looking for ?

-------------------------------------------------------------

Sur le forum de The Forge, j'ai découvert, il y a quelques semaines un Québécois, Patrick Pelletier, qui présentait son propre projet, Kissanil.
Suite à quelques échanges sur le forum, je lui ai proposé une rencontre, compte tenu que nous vivons dans la même ville.

Sans entrer dans les détails de notre conversation (vous pouvez suivre la présentation de Patrick sur the forge, et j'en profite pour vous inviter à l'aider), une divergence d'objectifs concernant nos produits respectifs m'est apparue comme frappante.

En effet, là où je trouve les produits traditionnels offerts sur le marché comme non adéquats à mes besoins parce qu'ils me fournissent TROP de détails, Patick ne les aime pas qu'ils ne lui fournissent pas assez de détails !!!!

Naturellement, ici, je ne porte pas de jugement de valeurs : certains ont peut-être des besoins très différents de moi. Ce qui m'importe davantage ici c'est de voir que nos deux produits sont aux extrémités du spectre des possibles (je sais, j'exagère ... quoique, ici je ne fais référence qu'à la partie setting du jeu).

Ainsi, là où Avalanche se présente comme un livre de 1000 pages, avec très peu de détails (charge au DM de les improviser), Kissanil se veut également un livre de 1000 pages, mais couvrant tous les détails possibles. Là où Avalanche ne présente pratiquement aucun personnage secondaire pour une ville donnée, le produit de Patrick en décrit plus d'une centaine.

Cela dit, je peux comprendre les besoins de Patrick, mais surtout qu'ils ne correspondent pas aux miens. Et après tout, ce qui importe réellement à un créateur de jeux, c'est sa capacité à décrire son produit ; ses forces et faiblesses.

Alors, quel niveau de détails cherchez-vous ?

Permalink

11/09/07

Permalink 10:57:28 am, Categories: From the deep, 861 words   English (US)

The dwarves prevail

March, week four
The black orcs abandon the path to Murdighar
Hunted, harried, the black orcs are down to two. And they only owe their survival to the sacrifice of their companions, who held up the dwarves to enable their flight. But for a few days now, there has been no trace of their pursuants. Maybe they have finally shaken them off, maybe they are on the right track. But already their mission is a failure. To survive and fight another day. With that goal in mind, they set a new course, seeking to circumvent Murdighar, hoping to reach the surface against all odds and join there with another party of flesh-eaters. The road ahead promises to be long and perilous, despair their companion at all times. But the orcs will travel down that road nonetheless.
Les orques noirs ne peuvent passer par Murdighar
Traqués, piégés, les orques noirs ne sont plus qu’au nombre de deux. Tous leurs compagnons ont été tués, dont les derniers afin d’assurer leur fuite. Depuis quelques jours, plus aucun nain ne semble à leur poursuite, la voie qu’ils empruntent semble la bonne. Mais elle ne pourra leur assurer que la survie, leur quête semblant dorénavant hors de portée. Subsister, survivre, est-ce là le seul avenir possible pour ces orques ? Ils amorcent un immense détour, avec le vain espoir de retrouver tout de même la surface, d’y rejoindre un autre groupe de dévoreurs de chair. L’aventure s’annonce longue et périlleuse, le désespoir omniprésent. Mais ces orques persisteront tout de même.

abandonpath.jpg

Gordof seeks council from the elders of Murdighar

Even though they were successfully repelled, the sudden appearance of black orcish flesh-eaters in these parts is an ominous sign to the dwarves of Murdighar. And what of humankind? Should we warn them of the danger? Could the problem be more widespread, could they too have encountered black orcs on the lands of exile? So ponder Gordof and his advisers as they sit around the council table. Considering the nature of the threat, one should err on the side of caution. But who should be sent as an envoy to humankind? Gordof turns apprehensively towards his son. « Dramnard, as heir to my throne, you shall be the one to convey our concern to humankind. Riding with Drizoney, you can rally their kingdoms with little delay. Take an orcish armour as proof of our sayings. And waste little time with Carcandas, the powers of Raijuvak are the only ones that can be of any help. »
Gordof demande conseil aux sages réunis à Murdighar
La présence des orques noir dévoreurs de chair est très inquiétante, même si les nains sont parvenus à les repousser. Mais, qu’en est-il des hommes ? Faut-il les prévenir ? Se peut-il qu’ils en aient déjà rencontré ? Gordof est assied sur son trône, entouré de ses conseillers. En pareille situation, la prudence lui est recommandée. Mais quel émissaire envoyé ? Se retournant vers son fils tout en demeurant pensif, Gordof, prend la parole. « Dramnard, en tant que mon fils, ce sera toi qui aviseras les hommes de nos préoccupations. Accompagné de Drizoné, tu parviendras rapidement à leur royaume. Emporte avec toi une armure d’orques comme preuve de leur passage. Ne t’attarde pas à Carcandasse et préviens plutôt le pouvoir de Raijuvak. »

gordofseekscouncil.jpg

Dramnard leaves Murdighar to warn the humans
He leaves Murdighar behind him, as he has done many times before. Accompanied by his faithful Drizoney, Dramnard takes a last glance back at the dwarven citadel. His people are vigilant, on the look-out for further orcish activity and guards wave to him as he flies past. The heir to the throne of Murdighar should not leave the city for long. He will just warn the humans and gather information from them, and then back to Murdighar! Dramnard is happy with the assignment, he knows a number of the council members of Raijuvak and would rather deal with them than the fools in Carcandas. Carrying a black orcish suit of armour with him, the son of the dwarven king heads towards the heart of the lands of exile.
Dramnard quitte Murdighar pour avertir les humains
Il laisse Murdighar derrière lui, mais ce n’est pas la première fois. Accompagné de sa fidèle monture, Dramnard jette un dernier coup d’œil à la forteresse naine. Son peuple demeure à l’affût de la présence d’orques et des gardes lui font signe de la main. Le fils du roi nain ne devrait pas s’absenter trop longtemps. Il n’a qu’à prévenir les hommes du danger que les nains ont affronté et s’enquérir de nouvelles de leur part. Dramnard est bien heureux que son père l’envoie prévenir le conseil de Raijuvak, dont certains membres le connaissent, plutôt que le pouvoir de la capitale d’hiver. Apportant avec lui une armure d’orques noirs, le fils du roi nain se dirige immédiatement vers le cœur des terres de l’exil.

dramnardleaves.jpg

Permalink

11/02/07

Permalink 11:46:35 am, Categories: RPG, The web of events, 933 words   English (US)

Using the Web to play : part I

Well, it seems I haven't post a serious discussion in a while, so let's get to it !!! But what are we going to talk about exactly ? Let's take a look !!!

We are not telling you how to play
That would be very difficult for us anyway ... Let's take some examples.
Your PCs start out as adventurers in Carcandass and decide to stay in the city. There they meet important local figures and who knows, maybe get even invited to the court (are they some kind of bodyguards or member of the red guards ?). Conflicts should arise as tensions grow in the city. But what are the PCs doing ? Well, that's a hard question. Maybe they will side with the people, being eyes and ears of the rebellion at the court ? Maybe they will try to get a better position, receive higher reward for their job ; anyway, they will take side with the member of the court, the power in place. Maybe they will get tangled in the web of mysteries of the guild ? Will they take side for the cult of try to opposite it ? Will they join Thorman, the young thief who rebells against the guild ?
So, as you can see, we can't tell you how to use this part of the web of events ... take your guess about the whole scenario !!!

Or, maybe, your PCs will start out as black orcs, trying to rebuild the tower. Which, of course, would generate a very different story. But still, you've got a main question : what system to use ? Which one is more appropriate to your style of play ? But then again, be careful !!! You won't know beforehand what part of the web your PCs will explore. Maybe you had in mind a political game in Carcandass and the first thing you know is that the adventurers are heading north to confront the white orcs !!!

Last thing about this. We're currently thinking of implementing a pure gamist version of Avalanche. The idea would be to provide a "layer" of dungeons (you remember building upon, don't you ?) into Avalanche. And there is plenty of place for them in the Lands of Exile. So, we would provide something like ten dungeons, with quests and objects somehow related to the main stories. PCs go into dungeons, kill monsters, take their treasures, come out and see what's next as the story unfold with the calendar. And I guess they would like to take part in the epic battles occuring in the scenario.

So, as you can see, everything, almost, is possible with Avalanche. Some might say it is a flaw, but I do find it to be its strength.

-------------------------------------------------------------

Et bien, il semblerait que je n'ai pas écrit de discussion sérieuse depuis un moment, alors au travail !!! Mais, de quoi allons-nous parler exactement ? Jetons-y un coup d'oeil !!!

Nous ne vous indiquons pas comment jouer
Ce serait très difficile pour nous de toute façon ... Prenons des exemples concrèts.
Vos joueurs débutent comme aventuriers dans la ville de Carcandasse and décident d'y demeurer. En ce lieu, ils rencontrent des notables locaux et, qui sait, sont peut-être invités à la cour (sont-ils des gardes du corps ou encore membre de la garde rouge ?). Des conflits vont apparaître alors que des tensions émergent dans la cité. Mais que feront nos joueurs ? Difficile à dire. Peut-être se joindront-ils à la rebéllion, devenant les yeux et les oreilles du peuple oppressé à la cour ? Mais peut-être essayeront-ils de conforter leur position, recevoir des honneurs particuliers ; auquel cas ils renforceront le pouvoir en place ? Mais peut-être aussi se feront-ils prendre aux jeux mystérieux que mène la guilde ? Mais encore, s'opposeront-ils au culte ou tenteront-ils de le rejoindre ? Ou peut-être collaboreront-ils avec Thorman, ce jeune voleur à la recherche du mystère de la capitale ?
Comme vous pouvez le voir, nous ne pouvons vous indiquer comment jouer cette partie de la toile d'évènements ... alors imaginez pour Avalanche dans son intégralité !!!

Ou peut-être encore vos joueurs incarneront-ils des orques noirs, tentant désespèrement de reconstruire la tour ? Auquel cas, bien entendu, vos séssions n'auront rien à voir avec l'exemple cité ci-haut. Donc, une question importante pour vous : quel système choisir ? Lequel répondra le mieux à vos besoins, à votre style de jeu ? Mais là encore, soyez très prudent !!! Comme vous ne savez pas quelle partie de la toile d'évènements vos joueurs vont explorer, votre choix ne sera peut-être pas le bon. Peut-être aviez-vous en tête une intrigue politique à Carcandasse et la première chose que vous savez c'est que vos joueurs se dirigent vers le nord pour affronter les orques blancs !!!

Dernière chose à ce sujet. Nous étudions actuellement la possible implémentation d'une version pure gamiste d'Avalanche en ajoutant une "couche" de donjons (vous vous rappelez le concept de construction, non ?) dans Avalanche. Et ce n'est pas les endroits qui manquent pour les accueillir sur les terres de l'exil. Donc, nous proposerions quelque chose comme une dizaine de donjons, accompagnés de quêtes et d'objets magiques reliés aux histoires principales. Les joueurs vont dans les donjons, tuent les monstres, prennent leurs trésors et en sortent pour continuer à suivre l'histoire qui se déroule selon le calendrier avant de se diriger vers le donjon suivant. Naturellement, je présume qu'ils participeraient aux combats épiques de ce scénario.

Donc, comme vous le voyez, tout, ou presque, est possible avec Avalanche. Certains diront que c'est une faiblesse, mais moi j'y vois sa force.

Permalink

Cycles-RPG

Chronicles of a rpg campaign project.

November 2007
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
<<  <   >  >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Search

Syndicate this blog XML

What is RSS?

powered by
b2evolution